Crash test : Groundies

Bonjour à tous, une fois n’est pas coutume ce n’est pas moi qui rédige un avis mais ma collègue Amélie. Copine de promo mais surtout ma nouvelle acolyte de chaussures. Nos sensibilités professionnelles se sont connectées lorsque nos difficultés de chaussage et ceux de nos patients sont devenus un sujet d’échanges réguliers. Elle nous fait le plaisir d’écrire à propos de la marque Groundies et j’en suis honorée.


C’est avec plaisir que je vous partage mon expérience « Groundies » 2020. 

Ce post est mon premier, aussi je vous demande votre indulgence. Etant grande lectrice des avis, blogs… je rédige ce premier post en me disant qu’il sera utile pour tout ceux que j’ai pu lire et qui l’ont été. 

Podologue depuis 12 ans et je suis convaincue que la majeur partie des problèmes de pieds émanent du chaussage. Pendant ce confinement printemps 2020, alors que nos magasins étaient fermés, nous sommes nombreux à avoir opté pour la vente en ligne. N’étant pas une adepte du shopping et de la célèbre phrase du vendeur de chaussures « vous allez vous y habituer » ou le fameux « ça va se faire »… J’ai décidé de fouiller les sites de vente en ligne et de me laisser guider par Zoé. 

Ma grande problématique étant que je n’ai jamais été bien dans mes chaussures. Je n’ai d’ailleurs jamais été bien dans mes chaussures jusqu’à aujourd’hui (à croire que j’étais destinée à traiter les problèmes de pieds): Converse, Dr Martens, Vans, Osiris, Fugitive, Pikolinos, Geox, TBS… Il y a bien une paire que j’ai adoré. J’ai ce souvenir de ma première visite à Châtelet les Halles lors de la première année d’étude en Podologie à Paris : une paire de chaussures en cuir noir, taille 41, chaussage large, fermeture à scratch et pas de talon. Arrivée à la caisse, la dame me fait gentiment remarquer « Mais madame c’est un modèle pour homme! » …J’avais donc l’explication à cette sensation de confort: la coupe homme étant plus large, cela me convenait mieux à mes pieds plutôt valgus et un avant pied un peu large : longueur 27 cm, largeur 10 cm. Je les ai gardé deux ans.

C’est grâce à mon expérience, mon parcours et mes observations professionnelles, mais aussi l’arrivée de mes enfants ; que j’ai pris le problème au sérieux. J’ai fouillé, me suis formée, informée, lu des blogs, échangé avec mes confrères… Et j’ai finalement acheté ma première paire de barefoot de la marque Groundies. C’est ce qu’on appelle : « Passer le pas »


Groundies c’est une jeune marque allemande. Ils confectionnent les semelles en Allemagne grâce aux technologies 3D et transfèrent les semelles au Portugal où la tige et l’assemblage sont effectués à la main par des artisans. J’aime bien les petites vidéos alors je partage:

Pourquoi Groundies ?

La marque propose des chaussures minimalistes, permettant aux pieds de fonctionner naturellement. Les chaussures minimalistes ont donc pour but de protéger les pieds des blessures et des intempéries tout en le laissant fonctionner librement. Les coupes sont spacieuses, les modèles hommes et femmes adaptés aux saisons avec des coloris sympas. 

Groundies ce sont des chaussures qui ont un coût évidement !! Le prix varient selon les modèles mais il faut compter plus d’une centaine d’euro pour un modèle de demi-saison. La semelle est garantie 3 ans ce qui est un très très bon argument.

A savoir avant l’achat, la livraison est gratuite en France. Vous avez 60 jours en ce moment pour effectuer un retour si cela ne convenait pas. Les retours sont à vos frais ! =>Petite astuce vous pouvez activer avant votre achat via paypal un service de retours remboursés . Pour activer la fonction c’est ici :paypal.com/refunded-returns

Je me laisse enfin tenter par le modèle Amsterdam.

AMSTERDAM

Caractéristiques

Il est bimatières : noire et anthracite, passe partout pour l’été et la reprise du boulot. Lacets ronds en coton ciré qui va loin sur l’avant pied avec 6 paires d’œillets. Les contreforts sont souples, la semelle fine et à ma surprise très adhérente. Je change rapidement le laçage pour un schéma qui me tient  mieux l’avant-pied. Les premiers moments sont pour moi une sensation comme en apesanteur (légèreté, souplesse, liberté).  

  • Tige: ici en toile/ cuir de chèvre mais le modèle est décliné en cuir vegan
  • doublure : microfibre
  • Semelles extérieure : LTPU, 3mm
  • absence de semelle intérieure amovible
  • Poids = 230 g , à titre de comparaison :
la paire de bottine avec semelle fine et très légère : 287g , la doc Martens en dessous 587g (une enclume !)

Pour qui ?

Je pense qu’on le voit pour ce modèle mais c’est un modèle que vous retrouverez aussi bien pour les femmes que les hommes.

Les modèles bas en général s’adaptent toujours beaucoup mieux à des profils variés : cou de pieds hauts et bas.

Préférences pour les formations d’orteils : grecs / carrés mais avec une marge bien respectée on s’en sort à peu près pour chaque profil Tige souple en textile : idéale pour les griffes d’orteils et les déformations d’avant pied

Adaptées pour les pieds moyens à large mais ne conviendra pas pour un pied extra-large , les orteils très évasés

MON AVIS

C’est parti pour des tests dans la vie quotidienne : balade familiale, vélo, conduite, jardinage… 

Points positifs :

  1. L’accroche de la semelle est très surprenante, je ne m’attendais pas à tant de fiabilité compte tenu de la faible épaisseur.  
  2. La légèreté globale de la chaussure est tout de suite agréable… I remember les caterpillar ! 
  3. pas de semelle amovible mais de la place pour en mettre une d’épaisseur 6 mm max donc parfait si une semelle orthopédique doit être adaptée.
  4. un avant-pied bien large avec un supplément de chaussant vraiment agréable. Les orteils redécouvrent leur fonction de stabilisation .

Points négatifs : 

  • Les lacets coton ne coulissent pas très bien sur la tige en textile : le réglage du laçage est un peu long 
  • Les chaussures ne sont pas du tout imperméables (mais ça je le savais) 


Ce modèle Amsterdam m’a donc ouvert la voie sur le Protobello : son homologue tout cuir. J’ai choisis ce modèle pour mon activité professionnelle.

PORTOBELLO

On retrouve vraiment le look sneacker : tout cuir, noir, lacets blancs plats en coton. 

Je porte ce modèle depuis plus de trois mois au travail et ça aide vraiment à accepter les lundis matins. Les Amsterdam sont plus souples et plus légères  car tout textile mais les Portobello sont plus faciles à laver. Elles me suivent partout et sont un partenaire fiable au boulot pour grimper les marches deux à deux. 


Pour l’arrivée de l’automne j’ai commandé le modèle Milano en bleu. Milano c’est le nom de leur modèles de chukka avec à la différence chez Groundies d’un montage avec une semelle souple et plate.

Très joli, mais je ne me suis pas sentie à l’aise dans la coupe. On reste sur un modèle souple, léger mais avec 4 paires d’œillets. La tige est plus haute et les contreforts toujours souples. De plus les coutures et le laçage dorsal me faisait mal. Ce modèle n’a pas été concluant mais je reste très adepte des deux autres. 


Nous avons eu aussi le privilège de recevoir un modèle de la collection automne-hiver, le modèle Liverpool. Ce modèle a fait le tour de beaucoup de pieds pour trouver son propriétaire idéal. Et c’est auprès de ma collègue infirmière que mon choix s’est porté.

LIVERPOOL

Liverpool, c’est vraiment un modèle qui rappelle un modèle largement connu dans le milieu de la chaussure les fameuses YELLOW BOOT de chez Timberland. C’est un modèle ultra populaire et c’est donc pas hasard que des petites marques cherchent à revisiter l’aspect esthétique de ce modèle avec les qualités d’un chaussage souple et anatomique.

Je voulais vous montrer les différences des semelle : l’espace pour les orteils plus généreux , la souplesse et la finesse , l’absence de dénivelé entre l’arrière et l’avant( =drop zéro= pas de talon !!)

Caractéristiques

  • Pointure :42 . Dimensions vendeur : longueur : 27,5 / largeur 10,1cm
  • Poids: 245g
  • Coloris= brown
  • drop: zéro, semelle plate et antidérapante , 10% LTPU, 3,3mm
  • absence de semelle interne amovible
  • doublure tige: microfribre
  • tige: cuir de vachette souple

Pour qui ?

Je ne les ai pas gardé parce que je flottais dedans. Non pas que la pointure était mauvaise mais parce que mon volume de cheville et de pied ne permettaient pas un ajustement correct. C’est un modèle qu’on serait tenté de déconseiller aux pieds plats et/ou valgus avec cheville fine comme c’était le cas de plusieurs des testeurs. Une fois encore, le volume global du pied compte et clairement je n’en avais pas assez pour les modèles montants ( MILANO et LIVERPOOL). On voit sur les photos en dessous que la tige n’épouse pas correctement le pied et la cheville même avec un réglage serré des orteils.

C’est OK pour les cou de pied fort , les pied avec du volume globale et en hauteur type pied creux, les pieds dodus.

J’ai hâte de vous partager les retours de ma collègue pour qui elles se sont adaptées parfaitement au premier essayage.

Passage symbolique du rigide au souple

Guide des tailles


J’ai fait un gros ménage dans mon tiroir à chaussures. Tout ce qui me faisait un peu mal : marques de plis, rougeurs ou celles qui vous laissent la sensation de pieds endoloris, les petits orteils compressés, lanières qui ne maintiennent pas, manque de place pour les gros orteils… Hop un grand sac et sans scrupule je me suis séparée de mes chaussures. J’ai besoin de chaussures fiables que ce soit pour une grosse journée de boulot ou pour du loisir, pour courir après un enfant (ou courir tout court ?).

J’aime la légèreté de ces chaussures et je marche beaucoup mieux avec, mon gros orteil rempli enfin sa fonction de propulsion, l’attaque du pas par le talon est bonne et le triceps (le mollet) n’est pas limité dans son travail. J’ai de la place pour tous mes orteils, pas de gêne avec le port de chaussettes de plus les matériaux sont de super qualités.

Maintenant j’ai de la place pour mes pieds mais aussi dans mes placards !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close