Crash test : Wildling shoes

Présentation de la marque

Wildling shoes est une jeune entreprise implantée en Allemagne. D’abord identifiable grâce au logo de renard masqué c’est son style bien particulier qui retient l’oeil. C’est aussi un des nouveaux visages de l’offre barefoot qui se diversifie de plus en plus.

Quand j’ai contacté la marque c’était d’abord pour une raison simple : le design de leurs chaussures. Ils ont gentillement accepter de me laisser tester plusieurs de leurs modèles ce qui m’a permis d’équiper toute la famille . Cela tombe bien nous avons tous des profils différents. J’ai souhaité vous proposer mon avis sur la marque mais aussi de vous partager l’adaptation des uns et des autres . Certains d’entre nous n’ayant jamais porté de chaussures barefoot…

Le style Wildling shoes

En matière de chaussures barefoot, l’aspect chausson souple et donc pour certain plat et mou de la chaussure peut parfois rebuter les plus classiques d’entre nous. Chez wilding shoes, on ose un design qui sort de l’ordinaire et j’ai l’impression que c’est une formule qui marche.

Pas de couleurs trop pop, on reste ici sur des déclinaisons élégantes et passe partout. Les modèles de déclinent du 18 au 48. La plupart des modèles sont unisexes.

Le design de la semelle est astucieux et innovant. La semelle s’inspire librement des chaussures de ninja mais la tige est à mi-chemin avec les tennis que l’on connaît tous ( converse,bensimon…)

Inspirée des Jikatabi , ces chaussures traditionnelles japonnaises .

jikatabi

Un atout qui peut séduire les curieux de mode. Une semelle ajourée de 1,5 à 3,5mm en caoutchouc naturel. La marque se vend comme s’adaptant à tous les pieds.
C’est en épousant sa largeur (au niveau de la palette métatarsienne) et utilisant les extensions de la semelle que le pied va pouvoir gagner (si il y a nécessité) tout l’espace qui lui est nécessaire.

wp-15833202401385119970166026608547.png
C’est une vraie chaussure barefoot qui reprend tout les essentiels , semelles plates et sans talon (drop zéro) , un espace aux orteils généreux et une semelle qui s’adapte astucieusement aux différentes morphologies de pied et surtout une totale souplesse.

wp-15880881257272647589778675563664.jpg

J’ai partagé dans mes stories instagram ( et j’essayerai de les garder dans les permanentes ) sur instagram une vidéo où vous pourrez mieux apprécier la souplesse et le système des semelles.

Toute la chaussure est le fruit d’une réflexion écologique , que ce soit dans la conception qui se fait en Europe avec des matériaux naturels et qui respectent l’environnement. Des matériaux souples, de qualité , on y retrouve du lin , laine bouillie, coton et du caoutchouc et c’est idéal car le contact prolongé avec certains matériaux ( utilisation de chrome, matériaux synthétiques …) peut se révéler délétère à l’usage.

Pour plus de détails, je vous invite à aller sur le site de la marque. ici


1ers essayages

Voici les 4 modèles que nous avons pu tester ici :

CRANE

Vous pouvez retrouver le modèle ici

Modèle à tige semi haute . Composition : Tige en coton bio certifié , contour en polyamide, la semelle extérieure est en caoutchouc recyclé mélangé à un peu de liège. Aucune source d’origine animale.

Points forts :

  • Adapté à tout le monde à priori , pieds fins , larges avec coup de pied fort car le miens est fin et j’ai une grosse marge sans pour autant ressentir un flottement
  • Pointure allant du 23 au 48 puisque le modèle existe aussi dans la gamme wildling
  • Confort excellent +++ , la sensation même avec une marge en longueur est agréable, la tige de la chaussure épouse correctement le pied notamment à la marche .
  • Malgré le choix d’un coloris clair , l’usage à la campagne dans jardins n’abîme que très peu le coloris .

Point négatifs:

  • Nécessite un ajustement du laçage pour l’entrée et la sortie du chaussant . Les flemmards des lacets passez votre chemin ou alors préférer le système de fermeture à élastique.
  • Ce n’est pas une chaussure adaptée aux temps très pluvieux . La marque vous propose des solutions d’isolation mais si le terrain est boueux vous risquez surtout de les abîmer très vite.

* taille petit ? J’ai pris sur les recommandations de la marque la pointure adaptée à ma longueur de pied et cela m’indiquait 43 . Non 43 n’est pas ma pointure habituelle je fais entre 41 1/2 et 42. En tout cas la taille proposé est visiblement la bonne , tous les orteils sont sur la semelle seule ma palette métatarsienne dépasse profitant des extensions de la semelle pour profiter d’un espace suplémentaire.

NEBULA

Le modèle Nebula disponible ici

Recommandé pour sa tige extensible, c’est en effet le premier constat qui est fait. Elles m’ont été conseillé par la marque car je leur avais indiqué mon avant pied très large.

Composition : Tige en mérinos tricoté (55% polyester /31% laine vierge IVN Best) , semelle extérieure en caoutchouc, semelle intérieure Washi( 75% papier, 25% polyester ) semelle intérieure amovible Lunatur ( EVA et20% coquille de noix)

Points forts :

  • Adapté aux pieds larges, forts , aux personnes qui souffrent d’oedème, femmes enceintes , aux déformations d’orteils et globalement toutes les déformations de l’avant pied
  • Pointure du 23 au 48 puisque le modèle existe dans la gamme Wildling
  • sensation de légèreté
  • bon rapport qualité/prix
  • peu salissant

Points faibles :

  • L’extrême souplesse sous entend que l’utilisateur soit à l’aise en barefoot car moi qui suit encore novice j’ai encore du mal avec autant de minimalisme. J’ai la sensation que la tension élastique de la tige n’est pas suffisante et que la chaussure se dérobe très légèrement à mon pied ce qui me gêne à la marche.
  • Semelle intérieure amovible … bouge un peu trop à mon goût je pense que je vais finir par la fixer pour éviter la gêne que procure ses mouvements à la marche.
  • ce ne sont pas des chaussures faites pour les temps très pluvieux
  • Le modèle est perméable et léger donc plutôt adapté aux demi-saisons.

BEAVER

Retrouvez le modèle ici .

Modèle super joli c’est d’ailleurs mon coup de coeur de la collection, tout le monde remarque leur style original et ce coloris élégant. Vous les retrouverez dans la gamme Wildling

Points forts :

  • système de serrage facilité avec des élastiques et un arrêt de cordon, très pratique pour les petits pour ajuster correctement la tension de l’élastique
  • Pointures du 23 au 38 car il existe avec lacets dans la gamme Rewild
  • s’adapte aux différents types de pieds , s’ajustent même au pieds fins

Points négatifs

  • encore difficile pour les plus jeunes de bien comprendre comment retirer les chaussures avec le système élastique mais pour les plus grands cela ne devrait pas être un problème . Ici à 5 ans on est bon !

DAISY

Retrouvez le modèle ici

Les chaussures pour les bébés/enfants ont leur gamme propre CUBS. La semelle n’est pas ajourée. Tenant à priori compte de l’anatomie des tout-petits et de l’aspect bombé de la vôute plantaire pendant les premières années.

Composition : 100% coton bio et contour en polyamide pour la tige, semelle toujours la même caoutchouc et liège.

Points forts :

  • Adapté à tous les pieds . Les pieds dodus et larges sauront trouvé leur place en ajustant les lacets qui permettent de s’adapter également aux pieds moyens à fins.
  • Chaussures parfaites pour démarrer les premiers pas.
  • Pointure 18 au 22

Points négatifs :

  • Le prix 75 euro. Oui c’est un coût. Tout dépent de ce que vous voulez. L’absence de cuir, des matériaux innovants et de qualité. A modèle équivalent soit chausson avec semelle en caoutchoux, on peut les trouver à tous les prix. Ce que je considère comme cher ne l’est pas pour quelqu’un d’autre. Libre à chacun de se placer sur ce qui nous paraît cher. La qualité est bonne donc le prix a du sens.
  • Sa résistance , J’ai des doutes pour les enfants les plus casse-cou qui pratiquent beaucoup lequatre pattes et sports comme la trotinette / draisienne et ses freinages répétés peuvent rapidement abîmer la tige notamment au niveau des orteils. Nous pour un usage entre maison et extérieur les daisy tiennent super bien le coup.
  • Moi les lacets cela me gêne un peu . Il faut toujours courir derrière eux pour en refaire un. Quand c’est défait c’est casse gueule… Bref une nette préférence pour le sytème à élastique.

Les wildlings shoes en pratique

4 testeurs ici avec des profils différents :

2 Adultes :

  • Homme , 39 ans ,premier usage barefoot, atcd chirurgie du genou sans sequelle , épisode récent de sciatique , pied valgus , pied moyen avec longueur 26,3mm / Largeur 9,8mm avec voussure dorsale accentuée. Réticent en premier lieu à l’idée de passer en chaussage barefoot.
  • Femme (moi 🙂 ) ,34 ans, plus de 6 mois de pratique avec chaussures barefoot , problème au genou avec dlrs quotidiennes , troubles statiques PPvalgus cheville instable , Pied longueur 26,2 mm avant pied très large avec 11mm , cheville fine .

2 Enfants :

  • Garçon ,premier usage barefoot , 5 ans, hypotonique, pied plat valgus marqué , pied fin longueur 16,5 mm pour 6,5mm de largeur
  • Fille ,usagère régulière au barefoot , 2 ans , tonique, Pied dodu, pas de troubles statiques , pied largeur moyenne 13mm de longueur pour 5,8mm de largeur.

Evidemment les plus intéressants à étudier furent ceux qui présentaient des problèmes posturaux comme moi (la femme) et le garçon. Il était intéressant de voir comment chacun s’est adapté à un chaussage barefoot dont certains pour la première fois . Pour cela je vous propose un petit récap’ ci-dessous:

Tableau wildling shoes - def.pdf

* plusieurs hypothèses: – temps d’adaptation au chaussant (hypothèse la plus probable) – inadaptation du chaussant – la finesse de la semelle – l’absence complet de renfort a la tige

** pourquoi je parle d’amélioration? Ce jeune garçon a 5 ans à une légère malposition appelée pied plat valgus en effet sont pied se relâche complètement en dedans. Avec ses chaussures habituelles il trainent généralement des pieds comme si il portait des enclumes ce qui lui accentue une démarche très postériorisée( cf les usures de ses chaussures habituelles non barefoot avec les wildling shoes) . Les photos parlent d’elles-même . Le poids de la chaussure doit être un facteur en jeu dans cette différence (173 g contre 90g pour les wildling shoes) .

A retenir

Mis à part quelques coutures qui ont sauté( voir la photo ci-dessous), mais qui n’ont en rien fragilisé la chaussure au demerant. Le retour global est excellent . La tige de la chaussure s’adapte au pied en l’épousant parfaitement et c’est globalement ce qu’on attend d’une chaussure. Simple à enfiler , légère c’est vraiment un chaussage unique à mes yeux et pouvant vraiment apporter une solution de chaussage à beaucoup de personnes.

wp-15874832188582738220704325348618.jpg

 

Des modèles adaptés à toutes les morphologies. Un guide des tailles un peu difficile à appréhender car différence entre les gabarits à imprimer(plus juste à mon sens) que le guide proposé en donnant juste la longueur du pied. Moi qui pensait faire du 41 quand j’ai constaté avec leur calculette qu’il me conseillait du 43 j’ai cru défaillir, pourtant ils ont accepté de me faire tester deux pointures différentes et en effet le 43 fait grand mais je m’y trouve bien. Moi je pense que cela dépent complètement de vos habitudes si vous aimez être juste dans vos chaussures et que c’est votre première en barefoot le kit à imprimer sera surement plus fiable.

Question d’habitude en résumé.

Encore un grand merci à la marque qui a accepté de me faire tester quelques modèles. Bravo pour leur travail et leurs engagements. C’est une maque qui va faire désormais parti de mes solutions de chaussage à proposer à mes patients.

1 réflexion sur « Crash test : Wildling shoes »

  1. Je ne connaissais absolument pas !! Merci pour cette découverte, je vais aller faire un tour sur leur site.
    Passes une belle journée.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close